•  

    « Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres. »

    Une vague d’attentats meurtriers s’est déroulée la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis.

    L’État français mène des guerres dans plusieurs pays (Libye, Mali, Syrie…) depuis des années. Ces guerres ont aujourd’hui des répercussions sur le territoire français.

    Nous sommes confronté-es à des attaques dont l’objectif est de semer la terreur et d’attiser les clivages au sein de la population. Alternative libertaire condamne ces attentats : tuer des gens au hasard dans la rue et frapper aveuglément dans le seul but de faire peur est abject.

    Ces attaques sont l’œuvre d’un courant politique — le djihadisme salafiste — dont les premières victimes sont les populations civiles du Moyen-Orient et qui, au cours des derniers jours, a déjà frappé à Beyrouth. C’est ce même courant politique qui continue de mener la guerre contre les forces progressistes kurdes en Syrie.

    Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres.

    JPEG - 52.4 ko
    Au stade de France

    D’ores et déjà, les populations issues de l’immigration et la minorité musulmane de ce pays commencent à être visées par des déclarations politiques et sont exposées à des représailles aveugles.

    Ce n’est pas un redoublement des dispositifs liberticides qui empêchera de nouveaux attentats. L’état d’urgence, c’est la suspension de nombreux droits démocratiques, la légalisation de mesures répressives de grande ampleur à l’égard de différentes couches de la population qui n’ont rien à voir avec ces attentats.

    Nous refusons que le gouvernement profite de l’occasion pour interdire les mobilisations syndicales et écologistes à venir.

    Tout cela ne mènera qu’à diviser et à renforcer les peurs et les haines. Tout cela ne mènera qu’à une surenchère entre attaques terroristes de plus en plus sanglantes et réponses sécuritaires de plus en plus répressives. La réponse, ce n’est ni le repli sur soi, ni la militarisation de la société.

    La solution ne viendra pas de celles et ceux qui ont contribué à créer cette situation par leurs politiques militaristes, impérialistes, discriminatoires, haineuses. Ils utilisent cette situation pour imposer une société toujours plus policière et une unité nationale entre exploiteurs et exploité-es, que nous refusons et dénonçons.

    La solution passe par le renforcement des solidarités, dans les quartiers et sur nos lieux de travail, et par le regroupement de toutes celles et tous ceux qui refusent tous les régimes de terreur. Ne restons pas isolé-es ! Réunissons-nous pour discuter de nos responsabilités face à la situation, en particulier en termes d’actions unitaires de toutes les forces de transformation sociale.

    Alternative libertaire, le 14 novembre 2015

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Video. Le réchauffement climatique des pauvres.

    https://vimeo.com/145521052

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le meAlternative libertaire mensuel plus près de chez vous dès le 31 octobre !nsuel Alternative libertaire multiplie son tirage par trois, et va se réimplanter à 10.000 exemplaires dans 2.550 kiosques sur l’ensemble de l’Hexagone à partir du 31 octobre prochain.


    Pour savoir quels kiosques diffusent Alternative libertaire près de chez vous, dès le 31 octobre cliquez ici.

    Et n'oubliez pas que le meilleur moyen de nous soutenir, c’est encore de s’abonner !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le 4 novembre prochain est prévue une réunion publique à Andard (49) avec Pascal Gannat, tête de liste FN pour les prochaines élections régionales et Marine Le Pen. Le FN n’a sa place ni ici, ni ailleurs. Luttons pour un monde d’égalité et de justice, pour toutes et tous.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    En décembre 2015 se tient à Paris le 21e?sommet des chefs d’État consacré au changement climatique (Cop 21), censé prendre des mesures pour endiguer le péril.

    Qu’en attendre ? Hélas rien. Cette grand-messe sera un écran de fumée. Les décideurs politiques (États) et économiques (multinationales) ne peuvent vouloir à la fois :
    - la croissance infinie en produisant toujours plus, en vendant toujours plus, en exploitant, en délocalisant, en enrichissant toujours davantage une minorité de possédants ;
    - une décroissance nécessaire par la relocalisation des productions, la réduction des gaspillages, la sobriété ­énergétique, la satisfaction des besoins du plus grand nombre par la répartition égalitaire des richesses.

    Contradiction insurmontable. D’eux il ne faut rien attendre. C’est par la mobilisation de ceux qui y ont réellement intérêt –?les travailleuses et les travailleurs de toute condition, manuels et intellectuels, urbains et ruraux, du Nord comme du Sud…?– que l’on pourra changer la société, ­reprendre le contrôle de l’économie, et donc de l’avenir.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique